wrapper

Messages aux Medias

Nos actualités

Décentralisation : Ce qu’il faut retenir de l’atelier national de Sarakawa

Les rideaux sont tombés jeudi sur les travaux de l’atelier national sur la décentralisation. Les travaux qui ont réunis les acteurs politiques, la société civile, la chefferie traditionnelle, l’administration, les partenaires du Togo et les experts, ont permis de fixer un cap précis pour les prochaines élections locales.

Présidé par l’ancien Premier Ministre, Séléagodji Ahoomey-Zunu les travaux ont permis aux participants de faire plusieurs recommandations dont la mise en œuvre permettra d’organiser dans les prochaines mois, les élections locales pour mettre en place les communes qui ont été créées. 

Même si une date n’a pas été arrêtée pour les élections locales, une période a été fixée lors des travaux, il se dégage que les élections locales pourront avoir lieu au plus tôt en décembre 2017 et au plus tard dans le courant de l’année 2018. 

“Si les élections locales ne sont pas organisées avant décembre 2018, le gouvernement togolais n’aura pas de mot pour s’expliquer”, a indiqué M. Ahoomey-Zunu à la clôture des travaux avant d’appeler les différents à se faire confiance et à faire preuve de bonne volonté.

“Nous avons dit que le processus de décentralisation est inévitable. Il est nécessaire et il faut le faire… Bref, on doit retenir que nous nous sommes entendus qu’on doit aller aux élections locales…”.

De son côté, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi a estimé que l’atelier a été une réussite en ce sens qu’il a permis d’atteindre l’objectif escompté. 

M. Boukpessi estime q

ue les propositions faites confortent le gouvernement dans son choix de confier le pouvoir de décision à la base pour un meilleur développement local.

“Par les propositions que vous venez de faire, vous avez balisé le chemin pour les collectivités territoriales. Désormais, elles exerceront les compétences dont elles sont réellement capables d’assumer grâce aux moyens financiers propres et suffisants”, a-t-il dit.

Le ministre a précisé que le rapport général des travaux, élaboré par le Professeur Dodji Kokoroko, président de l’Université de Lomé, permettra au gouvernement de traduire dans les faits les options proposées et de programmer dans les délais raisonnables les élections locales

“Ces élections se feront sans arrière-pensée dans l’intérêt général du peuple togolais… “, a ajouté le ministre Boukpessi.

Khardiata Lo Ndiaye, la représentante du PNUD au Togo a salué l’engagement politique, l’esprit de compromis et de consensus qui a prévalu durant les 3 jours de débat. Selon elle, le chemin qui s’ouvre est important et va demander de maintenir le même engagement pour les activités à venir.

Les Partenaires du Togo se sont, par ailleurs,  engagés à accompagner le processus pour une décentralisation réussie.

 

 

Source :   TogoBreakingNews.info

Read more...

UONGTO participe à l'atelier national sur la décentralisation

Suite à la remise en septembre 2015 du rapport  du Programme National de Consolidation, de la Décentralisation et des élections locales, en mars 2016 le Gouvernement a procédé à l’adoption de la feuille de route de la décentralisation et des élections locales avec les principales orientations et options stratégiques. C’est dans cet objectif qu’un atelier national sur la décentralisation dont le thème : « décentralisation, facteur d’ancrage de la démocratie à la base du développement local » s’organise du 06 au 08 décembre 2016 à l’hôtel SARAKAWA à Lomé avec l’appui du PNUD. Cet atelier regroupe des cadres des ministères sectoriels, les députés, les représentants de la société civile dont l’UONGTO, le secteur privé, les partenaires techniques et financiers, la chefferie traditionnelle, les préfets, les institutions de formation dans le but d’approfondir les aspects suivants contenus dans la feuille de route de la décentralisation des élections locales.

Les résultats attendus de cet atelier sont les suivants :                          

  • Les acteurs de la décentralisation ont une meilleure connaissance des enjeux, des défis des options et des orientations stratégiques de la feuille de route de la décentralisation et des élections locales.
  • les acteurs sont également outillés sur le transfert de compétences, le mécanisme de financement, la progressivité de mise en place des niveaux de décentralisation, l’intercommunalité et le renforcement des capacités des acteurs ;
  • les acteurs de la décentralisation ont pu  apprécier les expériences de la décentralisation dans certains pays Européens et Africains en vue de capitaliser les bonne pratiques, au regard des réalités Togolaises ;
  • un document de synthèse des travaux de l’atelier est soumis au gouvernement.

Vivement que les travaux portent des fruits car le développement passe par la décentralisation!

 

 

 

 

Read more...

29ème Journée Mondiale du Sida : accélérer la prévention du VIH chez les jeunes pour plus d’impact

Le 1er décembre est l'occasion de mettre en lumière tous ceux qui relèvent le défi quotidien de combattre le VIH/sida. En effet ce jeudi 1er décembre, le monde entier célèbre   la 29ème Journée Mondiale du Sida sous le thème : « levons la main pour la prévention du VIH ».  Ainsi le thème retenu cette année au Togo est : « Accélération de la prévention du VIH chez les jeunes et les Adolescents au TOGO ».

A cette occasion le CNLS et le PNLS-IST avec la collaboration de la société civile dont l’UONGTO, organisent pour la 7ème fois, une campagne nationale de dépistage volontaire dont le financement sera assuré par l’Etat, les partenaires ainsi que  des Sociétés/Entreprises.

Pour cette année,  la ville de Kara est retenue pour abriter la célébration   de la 29ème Journée Mondiale du Sida. L’évènement sera marqué par une campagne nationale de dépistage qui se déroulera du 28 novembre au 02 décembre 2016. Cette campagne de dépistage vise à contribuer au renforcement des actions de prévention de la transmission du VIH auprès des populations à travers des conseils suivis de dépistage du VIH. Le Coordonnateur National du PNLS-IST, Professeur DAGNRAN a affirmé à cet effet que : « 40 000 personnes seront dépistées au cours de cette campagne, 500 000 préservatifs masculins et 50 000 préservatifs féminins seront distribués et 100% des personnes dépistées positives seront intégrées dans le circuit de prise en charge et vont bénéficier d’une prise en charge psychologique et médicale appropriée ».

                                                      

                                                                                              Ensemble luttons contre le SIDA !!!!!

 

Read more...

Journées portes ouvertes

CFAO MOTORS organise des Journées Portes Ouvertes les 2 et 3 Décembre 2016. (08H à 19H). Ces journées seront l'occasion de vous faire découvrir nos installations, nos produits, nos prestations de services et le professionnalisme de notre société.

Read more...

Réunion annuelle de la surveillance, la préparation, la réponse aux épidémies de méningite en Afrique

Du 28 au 30 novembre 2016, l'hôtel Sancta Maria de Lomé servira le lieu de la Réunion annuelle de la surveillance, la préparation, la réponse aux épidémies de méningite en Afrique. Au total plus de 20 pays présent venus de toute l'Afrique, les partenaires telles que les Organisations de la

SociétéCivile comme UONGTO, AMP, CDS...

 

Read more...

UONGTO PARTICIPE A L’ATELIER NATIONAL DE VALIDATION TECHNIQUE DU PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA SANTE 2016-2022 DU TOGO A HOTEL IBIS DE LOME DU 28 AU 29 NOVEMBRE 2016

Pour la réussite du département de la santé, ce ministère a, depuis quelques années, opté pour l’élaboration d’un plan  national de développement de la santé (PNDS). Ce document est un outil adéquat et puissant de planification des actions du ministère de la santé et de la protection sociale. Après l’évaluation de l’ancien PNDS 2010-2015, il s’avère nécessaire d’en élaborer un nouveau. C’est dans ce cadre que l’UONGTO, partenaire du Ministère de la santé, a été convié à participer à cet atelier de validation technique du PNDS 2016-2022 du Togo.

Durant 02 jours, les participants vont se pencher sur les axes stratégiques et les grandes orientations en matière de la promotion de la santé en vue d’une meilleure protection sociale de la population togolaise.

La société civile, telle que l’UONGTO, jouera un rôle très important dans la mobilisation communautaire et la communication sociale en faveur de la santé en ce sens qu’elle dispose d’un encrage communautaire très efficace.

Vivement que les travaux portent des fruits à la taille du défi énorme en matière de financement adéquat de la santé et autres aspects clé de son essor.

Read more...

Foire aux Droits de la Femme

Dans le cadre des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes qui a pour thème « Mobilisons nous pour l’autonomisation de la femme », le Groupe de Réflexion et d’Action femme, Démocratie et Développement (GF2D) Organise une foire au droit de la femme le mardi 29 novembre 2016 à partir de 08h 30 minutes au siège de GF2D. L’objectif de cette foire, est de contribuer à faire du respect des droits des femmes une réalité pour leur bien-être et le Développement de nos communautés.

 

 

Télécharger :

-LE PROGRAMME DE LA FOIRE

-LE TDR DE LA FOIRE

 

Read more...

Appel à propositions de projets du Fonds des Nations Unies pour la Démocratie

Le Fonds des Nations unies pour la démocratie invite les organisations de la société civile à envoyer leur candidature dans le cadre de financements de projets visant à promouvoir et soutenir la démocratie, au travers d’une fenêtre annuelle de propositions de projets, ouverte seulement du 18 novembre au 18 décembre à travers le lien suivant www.un.org/democracyfund. Seules les propositions faites en ligne durant cette période, en anglais ou en français, seront acceptées.

Les projets du FNUD ont une durée de deux ans; les subventions de projets allant de 100 000 à 300 000 dollars, et relèvent d'un ou de plusieurs des sept domaines d'intérêt: 
 
· Action communautaire 
· État de droit et droits de l'homme 
· Outils de connaissance
· Médias et liberté d'informer
· Autonomisation des femmes
· Engagement des jeunes
· Renforcement de l'interaction avec le gouvernement.
 
Read more...

PARTICIPATION ACTUELLE DE L'UONGTO A LA REUNION D'EXAMEN DE LA DEMANDE DE SOUTIEN DU TOGO A GAVI ALLIANCE à Radisson Blu Hotel 2 Février Lomé. DU 23 AU 25 NOVEMBRE 2016

 

Dans le cadre de l'examen de la demande de soutien du Togo à GAVI pour le renforcement du système de santé et de la vaccination par la Comité d'Examen Indépendant (CEI), une réunion de 03 jour est organisée du 23 au 25 novembre 2016.
Elle réunit plusieurs acteurs et partenaires techniques et financiers. UONGTO participe en tant que répondant de la Société Civile.Entre autres partenaires nous pouvons citer : l'OMS, l'UNICEF, le Ministère de l'économie et des finances.....

Durant ces 03 jours, les participants vont vraiment travailler sur les aspects techniques et sur la validation finale de la proposition du Togo.

 

 

 

Read more...

Atelier national d'élaboration d'un plan de préparation et de réponses aux urgences pour le Togo

Dans le cadre de l'élaboration du plan de préparation et de réponse aux urgences pour le Togo, CARE International Bénin/Togo, en collaboration avec le Gouvernement Togolais a organisé un atelier à cet effet. Il s'agit :

- Connaitre la situation humanitaire du Togo, les acteurs humanitaires et les réponses aux crises

- Identifier les risques et décrire les scénarii de catastrophes possibles au Togo

- Choisir un ou plusieurs de ces scénarii comme base pour la planification de l’intervention

- Définir le type et l’échelle de l’intervention

- Définir les stratégies d’intervention et les moyens de gestion

- Déterminer les modalités de partenariat pour les interventions

- S’approprier les outils et approches de CARE en matière d’urgence. 

- Outiller les ONG locales pour qu'elles éduquent et informent les populations.

Du 22 au 24 novembre 2016, les participants devront donner le meilleur d'eux-mêmes pour sortir un plan opérationnel et largement  partagé pour une mobilisation efficace de fonds afin de répondre aux urgences." 

Read more...

GRANDE INONDATION ACCOMPAGNEE DE GRAVES DEGATS DANS 04 VILLAGES DE LA PREFECTURE DE DANKPEN DANS CE MOIS DE SEPTEMBRE 2016.

L’aggravation des  effets négatifs des changements climatiques qui se caractérisent par une irrégularité des précipitations, la hausse des températures, etc., constitue un facteur de la recrudescence des inondations et les sécheresses.

Depuis  le 15 septembre 2016, la préfecture de Dankpen est victime de grandes pluies diluviennes et de vents violents.  Cette inondation a touché  04 grands  villages notamment : Nargbal, Djabignon, de Katchamba, Koufièlkou (préfecture de Dankpen).

Plusieurs dégâts sont à l’actif de cette catastrophe naturelle dont personne n’en parle jusqu’à ce jour :

  • Environ 600 ha des exploitations agricoles inondées (maïs, haricot et de riz)

Les populations de ces 04 villages sont principalement agricoles et leur économie y réside totalement. C’est une véritable catastrophe pour ces communautés qui ont vraiment besoin de l’appui de tous pour gérer au mieux cette situation liée aux aléas climatiques.

 Selon le rapport de l’équipe de suivi de l’ONG COMINTES, membre de l’UNION DES ONG DU TOGO (UONGTO), ces inondations risquent de s’amplifier à l’avenir si rien n’est fait à court, moyen et à long terme, selon la Troisième Communication Nationale sur les Changements Climatiques (TCNCC) qui montre que les changements climatiques sont une réelle préoccupation qui affectera sans doute le bassin de la Kara.

D’une manière générale, les prévisions dans cette région donnent les plus fortes hausses de précipitations variant de l’ordre de 0,938% de leur valeur initiale à 1,361% respectivement dans les horizons 2025 et 2100 que le augmentations de température contribueront à annihiler l’augmentation du potentiel hydrique prévue par les scenarios climatiques. Ces changements affecteront le rendement des principales cultures vivrières (sorgho, maïs, mil, riz) et de rente (coton), l’élevage par le manque d’eau et de fourrage, la pêche.

C’est une situation à ne pas passer sous silence et sur laquelle il faut vite agir et alerter. C’est ce que font l’ONG COMINTES de Bassar et la Faitière UONGTO. En effet, les images prises dans les localités datent du 26 septembre 2016 seulement. Ces communautés sont laissées dans cet état piteux et sont impuissantes devant cette situation. Elles seront face à la faim, la pauvreté et aux maladies actuellement plus que jamais.

Le COMINTES a, à cet effet organisé des séances de travail avec les leaders communautaires pour leur proposer des alternatives pour lutter contre ces genres de situations telles que les méthodes de l’agroforesterie et autres.

Doit-on rester les bras croisés ? Doit-on accepter cette situation sans regimber?  La question se pose à nous tous citoyens togolais. Les OSC ont le devoir d’alerter et de plaider pour des actions en faveur du changement social et du développement.

Vivement que les autorités et les organisations de la société civile se mobilisent pour aider les communautés à prendre en main leur développement, par l’éducation à l’environnement, et l’éducation au développement.

Cellule Communication et Plaidoyer de l’UONGTO

 www.uongto.org

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vue partielle des champs  inondés qui s'étendent à près de 50km le long de la Berge (photo du 26 /09/2016) Pirogue flottant sur les champs inondés à NARGBAL (photo du 26 /09/2016) Piroguier ayant conduit l'équipe de COMINTES sur les sites des 4 villages inondés (photo du 26 /09/2016)

Vue partielle des champs inondés inondé (photo du 26 /09/2016)

Sensibilisation des populations de la localité de KATCHAMBA Centre (photo du 26 /09/2016)  
Read more...

COP22/Marrakech 2016/Maroc : Déclaration ministérielle sur la santé, l’environnement et les changements climatiques

Une déclaration ministérielle sur la Santé l’Environnement et les Changements Climatiques a sanctionné la rencontre ministérielle de haut niveau organisée  ce 15 Novembre 2016 à l’occasion de la vingt deuxième session

de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur les Changements Climatiques  communément appelée COP 22 organisée au Maroc à Marrakech ;

A cette occasion les ministres et représentants de haut niveau ont reconnu que prés d’un quart de la charge de morbidité mondiale et environ 12,6 Millions de décès chaque année sont imputables à des facteurs environnementaux modifiables ;lors de cette rencontre ,ils ont en outre reconnu que  les changements mondiaux, environnementaux et sociaux, notamment les changements climatiques expliquent une part importante de ces risques, et ont un impact direct sur la santé humaine.

Ils ont affirmé que ce qui contribue à l’augmentation des dépenses de santé à travers le monde résulte de l’insuffisance de données qui s’accumulent sur les effets environnementaux et des risques climatique  non seulement

sur la santé mais aussi sur l’action politique et les investissements  

Ils ont en outre reconnu  les interventions de santé publique ainsi que les effets négatifs de l’évolution du climat sur la santé.et l'environnement qu’il faut améliorer les capacités sanitaires nationales de prévention et de traitement des maladies d’origine environnementale. ;

Cette rencontre a permis aux ministres et aux représentants de haut niveau d’agir pour pouvoir susciter l’adhésion du public et inciter à l’action ;

Pour les ministres de la Santé ils font référence  aux liens entre dégradation de l’environnement changements climatiques et santé conformément aux accords et cadres relatifs définis depuis la COP 21 de Paris le Bourget en 2015  et exigent qu’il faut non seulement   une approche plus intégrée et intersectorielle pour améliorer la santé, réduire les inégalités, promouvoir une production et une consommation alimentaires durables et protéger l’environnement mais aussi  une démarche qui devrait promouvoir la cohérence des politiques, l’efficience et l’équité.

Ils ont enfin reconnu les politiques bien conçues de lutte contre les risques environnementaux, l’adoption de résolutions en vue de mobiliser les secteurs de la santé de l’environnement, et la participation active des gouvernements nationaux, des organisations intergouvernementales, des organismes chargés de l’environnement et de la santé et des autres groupes de la société civile et des autres principaux acteurs, une impulsion majeure aux efforts mondiaux en matière de santé et de changements climatiques et  les efforts constants déployés par les États, les organisations et les partenariats face à la dégradation de l’environnement, aux changements climatiques et aux problèmes de santé publique connexes  et les organisations et les processus à tous les niveaux à stimuler et accroître l’échange de bonnes pratiques, de données d’expérience et de compétences techniques en vue de renforcer la santé, d’améliorer le suivi de la santé et la protection de l’environnement, mais aussi à investir les ressources nécessaires et à promouvoir la coopération dans ce domaine.

Enfin ils ont encouragé  les pays à prendre en compte les problématiques de santé dans leurs contributions déterminées au niveau national, leurs plans d’adaptation nationaux et leur communication nationale, dans le cadre de la CCNUCC ,et salué  les efforts déployés par l’OMS, le PNUE, l’OMM et le secrétariat de la CCNUCC, conjointement avec le Gouvernement marocain, pour lancer une initiative mondiale sur la santé, l’environnement et les changements climatiques en vue de favoriser une meilleure gestion des risques environnementaux et climatiques pesant sur la santé et de promouvoir un développement sobre en carbone, résilient aux changements climatiques, durable et inclusif visant à garantir la bonne santé et le bien-être.

Dans ce cadre ils ont lancé un appel  à l’OMS,  au  PNUE, à l’OMM et  au secrétariat de la CCNUCC à œuvrer avec les pays et avec les entités concernées des Nations Unies, les conférences ministérielles régionales sur la santé et l’environnement, les organisations régionales, les autres parties prenantes concernées et les parties intéressées, à recenser et recommander les mécanismes les plus efficaces pour atteindre ce but.

Read more...

Statistiques

11731195
Aujourd'hui:
Hier:
Cette Semaine :
Semaine passée :
Ce mois
Mois passé
Tous les jours
3498
8699
51611
72087
243600
307277
11731195


Your IP:34.228.38.35

Suivez-nous Twitter

Rejoignez-nous sur Facebook

Template Settings

Color

For each color, the params below will give default values
Blue Green Red Radian
Select menu
Google Font
Body Font-size
Body Font-family